top of page
cine-horizontes-festival-de-cinema-espgnol-a-marseille-2024-23.jpg

NEWS

cine-horizontes-festival-de-cinema-espgnol-a-marseille-2024-2.png

Cine Cita - 27 JUIN 2024 à 17h50 | MAIXABEL D'ICÍAR BOLLAÍN

En partenariat avec la Mairie des 1er et 7ème arrondissements - 61 La Canebière, Marseille - Auditorium

Entrée gratuite dans les limites de capacité de l’auditorium

 




RETROSPECTIVE ICÍAR BOLLAÍN

Icíar Bollaín est née à Madrid en 1967. Elle fait ses débuts au cinéma en 1983 en jouant dans le film El Sur de Víctor Erice. Quelques années plus tard, elle obtient un premier rôle dans le film Sublet et remporte plusieurs prix. Elle enchaîne les rôles et démarre une carrière de réalisatrice en 1993 avec des courts-métrages. Son premier long-métrage Hola ¿estás sola? sort en 1995 et lui vaut un prix. Elle continue à réaliser des films qui connaissent le succès comme Flores de otro mundo (1999) ou Te doy mis ojos (2003) qui obtient le Goya du meilleur film. L’étude systématique de la filmographie d’Icíar Bollaín permet d’en identifier deux piliers fondamentaux : un cinéma social engagé sur les migrations, les inégalités sociales, les carences éducatives, la pauvreté, le colonialisme, le terrorisme..., et un cinéma à la sensibilité féministe qui recherche la visibilité des femmes. Dans Les repentis (Maixabel - 2021), elle réunit ces deux axes et pose avec force la question des blessures ouvertes par le terrorisme.

PROJECTION PRESENTÉE Par YVES BERGÉ

Membre du comité de sélection de CineHorizontes,


MAIXABEL / Les Repentis d’Icíar Bollaín Espagne, 2021, 1H55mn. 3 Goyas 2022 (Meilleure actrice, meilleur second rôle masculin, meilleure actrice révélation)

Avec Blanca Portillo, Luis Tosar, Urko Olazabal, María Cerezuela.

En 2000, Maixabel Lasa a perdu son mari, Juan María Jaúregui, assassiné par l'ETA. Onze ans plus tard, elle reçoit une demande inhabituelle : l'un des assassins a demandé à la rencontrer dans la prison de Nanclares de la Oca (Alava), où il purge une peine après avoir rompu ses liens avec le groupe terroriste. Malgré ses doutes et son immense douleur, Maixabel accepte de rencontrer face à face ceux qui ont tué de sang-froid l'homme qui était son compagnon depuis l'âge de seize ans. Un film qui nous interpelle, viscéral et politiquement opportun, et nous procure l'émotion infinie du simple et du vrai.






0 commentaire

Commentaires


bottom of page